En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés ainsi que des options de partage social. En savoir +

Comment bien arroser ses plantes ?

Amoureux de plantes vertes ou fleuriste de nature, vous vous demandez sans doute comment bien arroser vos plantes, pour que celle-ci puisse pousser parfaitement ? Effectivement, comme vous le savez déjà, les végétaux ont besoins d’eau pour vivre. Arroser ses plantes semble bien banal. Pourtant, il existe quelques méthodes efficaces pour un arrosage optimum. Découvrez ainsi sur cet article, quelques astuces pour bien arroser ses plantes afin que celles-ci soient en bonne santé..

Arroser les plantes avec la bonne qualité d’eau

On n’arrose pas les plantes avec n’importe quelle eau. Bien évidemment, la santé de vos végétaux dépend de la qualité de cette dernière. L’eau de pluie est classée parmi les meilleures eaux pour l’arrosage des plantes, surtout pour celles de l’intérieur. Si vous pouvez, recueillez-la en bonne quantité lors la saison des pluies. Par ailleurs, l’eau du robinet est la plus utilisée pour arroser les plantes. Dans ce cas, nous vous conseillons de la laisser reposer pendant quelques heures. Cela permet en effet au chlore de s’évaporer.

En outre, il est préférable d’utiliser de l’eau à température ambiante afin de limiter tout choc thermique. Néanmoins, l’eau tiède est à recommander pour les espèces suivantes : les bégonias, cyclamens, primevères, azalée, gloxinias, saintpaulias. Ce procédé a pour but de limiter la prolifération du « phytophtora », un champignon qui a un effet nocif sur ces plantes.

Conseils:

Si vous constatez que l’eau est très riche en calcaire, ajoutez un jus de citron dilué dans 5 litres de celle-ci. Quelques gouttes de vinaigre blanc restent également une excellente solution. Effectivement, cette solution évite la formation des auréoles calcaires sur la terre et les pots.

Arroser les plantes à la bonne fréquence

Les besoins en eau d’une plante varient selon le genre, l’espèce, la taille, son environnement ainsi que la période. Bien évidemment, chaque végétal doit être arrosé avec de la fréquence différence.

Comment savoir si une plante a besoin d’eau ?

Tout d’abord, il est important de savoir comment connaître si une plante a soif ? Effectivement, il faut qu’une plante soit en manque d’eau avant de l’arroser. Pour cela, essayer de toucher la terre avec votre doigt. Et si celle-ci est sèche, c’est que la plante a besoin d’eau. Dans le cas contraire où la terre est encore mouillée, vous n’avez encore pas besoin de l’arroser. Vous pouvez également tester la légèreté du pot. Si ce dernier est léger et que de la terre se décolle facilement du contour du contenant, c’est que le végétal a besoin d’eau.

Par ailleurs, chaque végétation (potager, pelouse, arbuste, plante à bulbes, etc.) ne possède pas les mêmes besoins en eau, en lumière, en soleil, en sol, en engrais, etc. Effectivement, il existe 3 grands types:

  • Celles qui sont gourmandes en eau : ce groupe a besoin d’être arrosé une fois que la terre est sèche (voire tous les jours en cas de forte chaleur).
  • Les raisonnables : qui s’arrosent quand la terre est sèche sur 2 ou 3 cm.
  • Les plantes moins gourmandes en eau : devraient être arrosées quand la terre est sèche sur une profondeur de 5 à 8 cm..

Quand arroser sa plantation ?

On n’arrose pas ses plantes n’importe quand. Notez donc qu’il est important d’arroser le jardin le matin, en automne ou au printemps, afin d’éviter le refroidissement du sol. Par contre, en été, pensez à arroser à partir de 18 heures. Effectivement, durant la forte chaleur, chaque goutte d’eau a tendance à se transformer en de petites loupes qui provoquent de brûlures de feuilles. N’oubliez pas de laisser sécher la terre entre 2 arrosages.

Concernant la fréquence, tenir compte de la saison et de la température ambiante. Effectivement, les plantes ne s’arrosent pas de la même manière en hiver qu’en printemps.

Voici un tableau récapitulatif de la fréquence idéale d’arrosage des plantes d’intérieur (exemple : anthurium, alocasia, areca, arum, truffaut, bonsaï, etc) en fonction de la température ambiante de la maison.

Printemps - été Automne - Hiver
  • Entre 15 et 18°C : 1 fois par semaine
  • Entre 19 et 22°C : 2 fois par semaine
  • Entre 23 et 26°C : 3 fois par semaine
  • Entre 15 et 16 °C : tous les 15 jours
  • Entre 17 et 19°C : 1 fois par semaine
  • Température > à 20 °C : 2 fois par semaine

A savoir :

Si vous envisagez partir en vacances ou prévoyez une longue absence, pensez à creuser sous un arbre un trou de la hauteur des pots. Remplissez par la suite ceci de tourbe humide. Cette dernière a pour rôle de maintenir l'humidité autour des pots. Calez chaque pot les uns contre les autres. Arrosez votre culture par la suite.

Choisir la bonne méthode d’arrosage

Avoir de la main verte est bien, mais arroser ses plantes avec de la bonne technique est encore mieux. Il est à noter que le système d’arrosage se décline en 2 : par le dessus et par le dessous

Arrosage par le dessus

Pour cela, la possession d’un arrosoir (ou d’une bouteille suffit pour les plantes d’intérieur) est indispensable. Pour cette méthode, vous n’avez qu’à arroser le substrat. L’eau s’infiltre dans la terre puis dans les racines d’où elle va s’écouler dans la soucoupe. Dans la plupart des cas, l’eau a tendance à se stagner dans la soucoupe qui peut provoquer le pourrissement des racines. Il faut donc en faire attention. Patientez ainsi quelques moments et videz-la s’il le faut afin d’éviter tout excès d’humidité. Après 30 minutes Pensez à vérifier la soucoupe.

Arrosage par le dessous

L’arrosage se fait en surface par trempage ou bassinage. Cette technique est à recommandée pour les plantes carnivores ou végétales à feuillage cireux (des plantes qui n’aiment pas avoir les feuilles ainsi que les fleurs mouillées). Cette méthode est aussi adaptée aux plantes installées en suspension comme l’orchidée. Pour cela, vous n’avez qu’à immerger le pot ou la jardinière dans un bac d’évier ou seau rempli d’eau. Retirez la plante une fois que la surface est mouillée.

Astuces :

- Pensez à rempoter votre plantation lorsque les racines deviennent imposantes et tapissent la motte ou aussi la croissance ralentit.

- Chaque plante doit bénéficier d’un entretien particulier et régulier. N’hésitez pas à demander des conseils à des spécialistes en la matière.

Et si vous optez pour un arrosage automatique ?

Pour mieux arroser vos gazons ou pelouses, vous pouvez opter pour un arrosage automatique. Il s’agit d’un système d’irrigation du jardin sans l’intervention d’un humain. Le grand avantage de ce système c’est qu’il bénéficie à ses utilisateurs un confort indéniable. Le moment ainsi que la durée de l’arrosage peuvent être programmés. L’arrosage a toujours lieu même en absence du propriétaire. Son principe de fonctionnement est simple ! Il puise l’eau depuis la source d’approvisionnement qui est un robinet ou pompe . Ensuite, l’eau est acheminée dans un tuyau enfoui avant d’être projetée sur l’espace vert.


Retrouvez nos autres conseils pour votre jardin

Et des clients satisfaits !