Aborder votre réparation en toute sérénité, chez Spareka c'est "réparé ou remboursé", sans frais de retour

Un problème avec votre Motoculteur? Nous avons la solution !





Au même titre que la tondeuse ou la tronçonneuse, le motoculteur est un matériel de jardin très utile. Malgré tout, ces produits peuvent connaître des dysfonctionnements au fil de leur utilisation. Ce diagnostic de Spareka s’intéresse particulièrement aux pannes de motoculteur thermique.


Quelle est la nature de votre problème ?


Quelle est la nature de votre problème ?

Le motoculteur thermique est un engin agricole multifonctionnel. Ce qui implique qu’il est également composé de plusieurs éléments sur lesquels peuvent avoir lieu des pannes diverses. Pour déceler la source de ces soucis, suivez les étapes de diagnostic que Spareka vous propose ci-dessous.

Le moteur démarre

Pour pouvoir utiliser votre machine, il faut d’abord que vous arriviez à le démarrer.

Cependant, un moteur qui démarre ne garantit pas le bon fonctionnement de tout l’engin.

Voyez dans cette première partie tous les autres éléments qui peuvent être défectueux.

Le moteur démarre puis s’arrête au bout de quelques minutes

Ce souci peut venir d’un mélange air-essence trop ou pas assez riche. Les premières vérifications concernent la carburation et le starter, entre autres.

Vérifier le mélange

Vérifiez en premier lieu que l’essence que vous utilisez est neuve et que le mélange air-carburant est bien dosé. Si le mélange n’est pas assez riche, cela peut provenir de filtres trop encrassés. Nettoyez ce dernier et s’il n’est plus récupérable, trouvez le filtre à air qui convient à votre machine.

Vérifier les soupapes

.Vérifiez que les soupapes s’ouvrent et se ferment quand on fait varier la manette du starter. Si les soupapes ne s’ouvrent et ne se ferment pas, c’est que le dispositif de carburation est probablement défectueux et il faut le remplacer. Pour ce faire, contactez le fabricant de votre produit.

Vidanger le carburateur

Faire la vidange du dispositif de carburation permet d’enlever tout ce qui est impureté qui peut boucher les gicleurs et les pompes. Pour faire la vidange, suivez les étapes suivantes :

  • Faites un nettoyage en profondeur, de la cuve jusqu’au gicleur
  • Versez un bouchon de mélange dans la cuve
  • Mettez en marche le moteur

Si après ces actions, le souci n’est pas encore résolu, passez aux prochaines étapes.

Vérifier les éléments du moteur

Si l’arrêt intempestif de votre engin n’est pas causé par la pauvreté du mélange air-essence, Spareka vous conseille de poursuivre avec les vérifications d’autres éléments.

Le moteur est défectueux

Les charbons pour motoculteur thermique et les condensateurs sont indispensables pour faire fonctionner l’appareil. Ces composants deviennent souvent défectueux suite à un blocage du moteur dû à la coupe de morceau de bois trop épais. S’ils sont défectueux, il faut les changer.

Le moteur est fonctionnel

Votre machine est équipée d’un jeu de fraises. . Il possède donc deux ponts de transmission : un pour entraîner les roues, un pour entraîner les fraises. Plusieurs vérifications sont à faire pour déceler la/les causes de la panne.

Pour voir s’il y a un souci de transmission, mettez le moteur en marche et voyez si les roues sont correctement entraînées. Si c’est le cas, le moteur n’aurait donc pas de souci. Passez au test suivant et vérifiez les transmissions.

Vérifier la transmission

La transmission entre l’arbre moteur et l’arbre des fraises est assurée par un pont constitué d’une cloche d’embrayage, de poulies, d’une chaîne/courroie et d’une boite de pont permettant de lubrifier l’ensemble. Démontez le carter du pont en question en dévissant les vis adéquates en vous référant à la notice du fabricant pour accéder aux divers composants du pont.

Assurez-vous qu’il n’y a pas de terre ou autres saletés qui empêchent certains éléments de bouger.

Vérifiez également que la chaîne/courroie n’est pas endommagée (cassée, crans abîmés).

La chaîne/courroie est endommagéee

C’est la pièce qui transmet le mouvement entre chaque poulie réductrice. S’il s’avère que la chaîne/courroie est endommagée, il faut de suite la remplacer. Pour ce faire, trouvez la courroie de motoculteur thermique qui vous convient.

Vérifier les goupilles des poulies

Chaque poulie est fixée à un arbre par l’intermédiaire de goupille. Contrôlez l’état de chaque goupille pour voir si aucune d’elles n’est endommagée et déstabilise la poulie, bloquant ainsi tout le pont.

Pour finir, pensez à vérifier l’huile dans la boîte de pont. C, car celui-ci doit être graissé pour fonctionner correctement.

Les fraises sont bloquées

Les fraises sont les éléments les plus utiles des motoculteurs parce que ce sont elles qui vous servent à biner, sarcler et labourer la terre de votre jardin. Si les fraises sont bloquées, autant dire que la machine ne sert à rien. Mais ce n’est pas une raison de recourir tout de suite au service d’un professionnel et payer le prix fort. Les roues et les fraises ont un pont de transmission chacune. Vérifiez ces éléments en parallèle avec le moteur pour commencer.

Vérifiez le moteur et l’entraînement

Comme dit précédemment, les roues et les fraises ont leur propre pont de transmission. Vérifiez si les roues sont entraînées quand la machine est en marche. Comme c’est lié au moteur, vérifiez les éléments de celui-ci en premier.

Le moteur est défectueux

Les charbons et les condensateurs sont indispensables pour faire fonctionner l’appareil. Ces pièces deviennent souvent défectueuses suite à un blocage du moteur dû à la coupe de morceau de bois trop épais.

Le moteur est intact : vérifier les transmissions

Votre machine est équipée d’un jeu de fraises. Il possède donc deux ponts de transmission : un pour entraîner les roues, un pour entraîner les fraises. Plusieurs vérifications sont à faire pour déceler la/les causes de la panne. Si le moteur tourne bien et entraîne les roues, c’est le mécanisme d’entraînement/transmission des fraises qui doit être défaillant. Pour en avoir le cœur net, passez aux tests suivants.

Vérifier les composants du pont-carter

Les fraises ont leur propre pont. Démontez le carter du pont en question pour avoir accès à ses composants. Assurez-vous qu’il n’y a pas de terre ou autres saletés qui empêchent certains éléments de bouger.

Vérifier la chaîne/courroie

Cette pièce assure la transmission du mouvement de rotation aux fraises par l’intermédiaire des poulies réductrices. Si elle est endommagée, il faut tout de suite la changer. Référez-vous à la notice du fabricant de votre produit et trouvez la courroie qu’il vous faut sur Spareka.

Vérifier les poulies

Chaque poulie est fixée à un arbre à l’aide d’une goupille. Si la goupille est endommagée, la poulie n’est plus stable et peut ainsi bloquer tout le pont. Changez les goupilles défectueuses.

Les fraises tournent dans le vide, mais pas en terre

Si les fraises tournent librement quand vous les activez manuellement, la première chose à vérifier c’est le moteur. Voyez si, quand mis en marche, celui-ci entraîne correctement les roues du motoculteur thermique .

Les roues ne sont pas entraînées

Il pourrait s’agir d’un souci de charbons ou de condensateurs au sein du moteur. Après un blocage à cause d’un mauvais usage, ces pièces peuvent être défectueuses alors il faut les changer. Vous pouvez trouver les charbons pour motoculteur et les condensateurs sur Spareka.

Les roues sont entraînées

Si les roues sont entraînées, cela veut dire que le moteur fonctionne bien et le système de transmission pour les roues également. Étant donné que les fraises ne tournent que hors terre, il faut donc vérifier leur transmission.

Vérifier les composants du pont de transmission

Intéressez-vous seulement à la transmission des fraises puisque celle des roues fonctionne. Commencez par démonter le pont des fraises et vérifier en premier si ses composants internes sont bien graissés. Si ce n’est pas le cas, ce manque de graissage pourrait expliquer le fait que le pont soit bloqué lors d’un effort supérieur à la normale, notamment en terre. Si besoin, vidangez la boîte de pont.

Le souci persiste : vérifier l’embrayage

L’embrayage est le système qui permet d’accoupler l’arbre des fraises avec l’arbre de transmission. Ce système est composé de plusieurs composants qui doivent tous être graissés.

Vérifiez la couronne d’embrayage
  • Identifiez la cloche d’embrayage et vérifiez que celle-ci est bien huilée.
  • Nettoyez les composants
  • Contrôlez l’état de la couronne dentée en contact avec la vis sans fin de transmission.
  • Si elle est abimée (dents « mangées ») : référez-vous à la notice du constructeur pour déterminer le modèle de couronne en question.
Vérifiez la clavette

Vérifiez que la clavette d’embrayage n’est pas endommagée. Si c’est le cas, référez-vous à la notice du constructeur pour déterminer le modèle de clavette qui convient.

Vérifiez les roulements

Pour finir, il se pourrait bien que les roulements de l’arbre de la vis sans fin de transmission ou les bagues de réglage soient défaillants. Démontez le pont pour en avoir le cœur net. Si l’arbre ballotte, remplacez tous les roulements.

Les roues sont bloquées

Les roues tournent grâce à la transmission de l’effort du moteur par le pont de transmission. Si le moteur marche alors que les roues ne sont pas entraînées, il pourrait s’agir d’un souci de transmission.

Démontez le carter du pont

Ce pont contient un embrayage pour accoupler une vis sans fin à une couronne, un ensemble de poulies avec une couronne/chaîne et une boite de pont qui sert à huiler ces différentes pièces. Assurez-vous qu’il n’y a rien qui gêne le mouvement de tous ces composants, comme la présence de terre ou d’autres types de saletés. Enfin, n’oubliez pas de vérifier l’huile dans la boîte de pont.

Vérifiez la chaîne ou la courroie

Si cette pièce est endommagée, le mouvement n’est plus transmis entre les poulies réductrices. Vous pouvez trouver la courroie qu’il vous faut sur Spareka.

Vérifiez les goupilles des poulies

Chaque poulie est fixée à un arbre à l’aide d’une goupille. Contrôlez l’état de chacune d’elle, car une goupille endommagée déstabilise une poulie et ainsi, peut bloquer tout le pont. Changez toute goupille endommagée avant remise en route.

Le moteur ne démarre pas

On peut considérer le moteur comme étant le cœur de la machine. Si cette pièce ne fonctionne pas, alors autant prendre votre bêche. Il y a trois sources potentielles pour ce genre de panne. Pour résoudre les soucis, faites les contrôles décrits ci-dessous.

Contrôle du système de lancement

Quand vous tirez sur sa poignée, il y a trois possibilités : le système de lancement fonctionne bien, il y a trop de résistance ou aucune de résistance du tout. Dans les deux derniers cas, il ne doit plus être capable d’accoupler le volant moteur ou que celui-ci est bloqué par un élément.

Trop ou peu de résistance

Si en tirant sur la poignée pour démarrer votre motoculteur thermique, celui-ci offre trop ou pas assez de résistance, suivez les étapes suivantes pour remédier au problème :

  • Démontez le lanceur et déposez-le avec précaution pour ne pas laisser s’échapper le ressort.
  • Utilisez des gants solides pour ne pas vous blesser.
  • Remplacez la corde si elle est usée et le ressort s'il est cassé, ou même fortement corrodé.
  • Changez les cliquets s’ils sont cassés
  • Huilez légèrement le mécanisme d'accouplement-désaccouplement ainsi que le ressort lors du remontage
  • Trouvez le lanceur qui vous convient.

Tout semble être en bon état

i vous constatez que tout ce qui concerne le système de lancement est correct : corde en bon état, ressort bien en place et mécanisme bien huilé, faites les actions qui suivent pour vérifier le volant moteur et ces composants.

Démontez entièrement le système de lancement et vérifiez l’état du volant moteur en le faisant tourner à la main.

Le volant est bloqué

Si cette pièce est bloquée, vérifiez tout d’abord que rien ne gêne son mouvement. Si ce n’est pas le cas, contactez le fabricant du produit pour une éventuelle réparation parce que c’est sûrement le moteur qui est en cause.

Le volant tourne dans le vide

Si le volant tourne dans le vide, il y a deux explications à cela :

  • Soit il n’y a aucun bruit et le souci doit provenir d’une clavette cassée ou abimée
  • Soit la rotation du volant fait du bruit et là, c’est une grosse panne du moteur

Contrôle de l’allumage

S’il n’y a pas d’allumage, le moteur ne tournera jamais. Vérifiez qu’il y a production d’étincelle de qualité, à savoir, franche et bleutée. Pour cela, utilisez des gants de protection et dévissez-la à l’aide d’une clé adaptée. Tenez-la par son câble et contre une ailette du moteur et actionnez le système de lancement. Qu’est ce que vous observez ?

L’étincelle est faible et irrégulière

Vérifiez en premier l’écartement des électrodes et assurez-vous qu’il est conforme à la notice du fabricant.

Les électrodes ne sont pas écartées correctement

Si vous observez un écartement anormal des électrodes, c’est que l’allumage ne se fait plus normalement. En vous référant aux recommandations de la notice du fabricant, trouvez la bougie qu’il vous faut.

Les électrodes sont fortement calaminées

La présence de calamine nuit au bon fonctionnement de la bougie. La meilleure solution est de la remplacer.

Des dépôts charbonneux sont présents

Ces dépôts empêchent la génération d’un courant de qualité. Ils apparaissent après une période d’utilisation relativement longue. Si l’apparition de dépôts se fait fréquemment, pensez à vérifier les réglages du dispositif de carburation parce qu’il peut s’agir d’un souci de carburation trop riche. Pour résoudre le problème des dépôts de charbons, nettoyez-la en la trempant dans un récipient rempli de benzène puis brossez les électrodes avec une brosse en matière plastique. Si après le nettoyage, cela ne marche pas encore, trouvez la bougie qui est conforme à la notice de votre produit.

L’étincelle ne se produit pas

Il faut faire un test avant de déduire que le souci vient effectivement du dispositif d’allumage ou d’un autre élément.

  • Enlevez son bouchon puis dévissez la bougie
  • Positionnez le bouchon à 5 - 6 mm d’une ailette moteur
  • Actionnez le système de lancement

Si une étincelle apparaît, le dispositif d’allumage ne fonctionne plus, il faut la changer. Dans le cas contraire, le souci provient du volant moteur. Spareka vous conseille de contacter le fabricant pour une éventuelle réparation.

Contrôle de la carburation

Il faut vérifier au préalable que l’essence arrive bel et bien au carburateur. Pour cela, placez un récipient sous la durite d’alimentation et débranchez-la. Si l’essence ne se déverse pas ou se déverse mal, la durite doit être obstruée ou le filtre à carburant est bouché. Essayez de nettoyer le filtre à carburant et si nécessaire de déboucher la durite.

Après nettoyage, le souci persiste

La carburation est une partie importante de votre équipement, car c’est l’ensemble qui alimente le bloc moteur. Si vous en êtes à cette étape, c’est que le mélange de gaz ne doit pas être adapté. Deux cas se présentent :

Le filtre à air est encrassé

Dans ce cas, nettoyez la pièce à l’air comprimé et si cela ne résout pas le problème, trouvez les filtres à air de motoculteur thermique qui convient à votre machine.

Le dispositif de carburation est défaillant

Dans le cas où c’est réellement cette pièce qui est défectueuse, il faut la changer. Par contre avant de faire cela, faites les étapes suivantes :

  • Démontez le carburateur
  • Videz les restes de carburant
  • Vérifiez l’état des gicleurs
  • Nettoyez-le en profondeur
  • Remontez le dispositif de carburation
  • Réglez les vis de ralenti et de gicleurs comme précisé dans la notice du fabricant

Et des clients satisfaits !