Ma tronçonneuse ne démarre pas, que faire ?

Même si la tronçonneuse est un équipement robuste, il arrive un moment où elle commence à s’user et à ne plus fonctionner normalement. Lorsque vous vous apercevez que votre appareil ne démarre plus correctement, il serait préférable de réaliser quelques tests simples permettant d’identifier et de remédier rapidement aux soucis techniques liés à votre tronçonneuse . Vous pouvez entreprendre ces travaux tout seul sans devoir faire appel à un professionnel.

 

La tronconneuse

Que faire si votre tronçonneuse ne démarre pas ?

Vérification du système d’allumage

Lorsque votre appareil ne démarre pas, il faut d’abord commencer par vérifier son allumage. Si vous constatez que tout va bien, vous pouvez vérifier l’état des filtres ou de la transmission. En effet, ces 3 pièces sont souvent négligées lors des contrôles et entretiens. Et lorsque ceux-ci ne sont pas correctement soignés, cela provoque souvent des risques d’affûtage de la chaîne.

Vérification du réservoir du carburateur

Le premier bon geste à avoir lorsque le démarrage de la tronçonneuse vous cause des problèmes, c’est de vérifier le réservoir de son carburateur. Il est nécessaire de savoir que les carburants sans plomb proposés récemment ne sont pas tous adaptés au mélange deux-temps. Il faut donc vidanger régulièrement le réservoir du carburant et ne pas laisser les carburants trop longtemps à l’intérieur (pas plus d’un mois).

Au-delà de cette période, les constituants utiles à l’allumage risquent de s’évaporer, ce qui rend le mélange inefficace. C’est pareil pour les mélanges stockés dans les fûts. Le plus sûr, c’est de réaliser un mélange après chaque cycle d’immobilisation.

Vérification du filtre à carburant

Un problème de démarrage d’une tronçonneuse peut, en outre, être lié à un filtre à carburant colmaté. Celui-ci est installé au fond du réservoir, donc il est nécessaire d’utiliser une tige en métal pour le retirer. C’est un procédé assez délicat, car il se peut que le filtre se détache du tube d’aspiration lors de son décollage.

Pour ce cas, il est plus prudent d’utiliser une paire de pinces pour attraper le tuyau. Ainsi, ce sera plus facile pour vous de raccorder le tuyau au filtre pour le dégager facilement. Une fois retiré, le filtre doit être démonté puis bien nettoyé, notamment du côté de son coeur en mousse.

Vérification de la bougie

Si vous avez essayé de démarrer votre tronçonneuse sans grand succès, vous pouvez, vérifier sa bougie et la démonter. Si vous apercevez des traces de liquide sur le corps du dispositif, cela veut dire qu’il y a un excès d’huile dans le mélange deux-temps ou bien c’est un signe que le moteur s'use prématurément.

A contrario, une bougie sèche est synonyme d’un énorme taux d’essence dans le mélange deux-temps. Il se peut aussi que des dépôts se forment sur la bougie. Si vous en apercevez sur la vôtre, n’hésitez pas à les éliminer avec une brosse métallique. D’habitude, les dépôts sont de couleur brun clair. Une présence poussiéreuse noire indique un mauvais mélange air-carburant. Il est recommandé, dans ce cas, de contrôler le filtre. Lorsque la poussière noire se transforme en un dépôt de graisse, il est conseillé de changer l’huile du moteur pour éviter à ce dernier de s’endommager.

Vérification des électrodes

Il arrive aussi que l’espacement entre les deux électrodes soit obstrué par des dépôts. Dans ce cas également, le souci résulte d’un mauvais mélange air-carburant. Il est plus avisé de vérifier les électrodes ainsi que leur écartement. Ajustez la position de leur masse si nécessaire. Pour mieux vous informer et ne pas vous tromper sur le bon écartement, vous pouvez consulter le manuel d’entretien.

Démontage de la bougie

Avant de procéder au changement de la bougie, il est essentiel de s’assurer qu’elle est bien la source du problème de démarrage de votre tronçonneuse. Vous pouvez la tester en la démontant puis en la remettant dans son capuchon. Pour ce faire, il vous faudra maintenir la bougie sur le bord du cylindre et tirer sur le starter. Normalement, il devrait y avoir une étincelle. Sinon, cela confirme un défaut dans le système de démarrage.

L’autre vérification à entamer est de retirer la bougie du capuchon, de la remplacer par un clou et de réaliser le même test. Si une étincelle se produit cette fois-ci, il est nécessaire de changer la bougie. Il ne faut pas oublier de vérifier les circuits électriques.

Vérification des circuits électriques

Ces derniers sont les moins exposés aux problèmes. Toutefois, il arrive que des fils se mettent à se détériorer ou que des ressorts du système d’allumage se bloquent. Pour les versions de tronçonneuses munies d’interrupteurs de type On/Off, il vous suffit de joindre les deux fils à l’aide d’un tournevis puis actionner le starter. Si votre équipement démarre, c’est l’interrupteur qui est en panne.

Les modèles de tronçonneuse sortis récemment sont pour la plupart dotés d’un circuit intégré pour la gestion de démarrage à froid. Pour contrôler ce type d’interrupteur, il est nécessaire d’ôter ce dernier de la masse, de connecter les deux fils et de balancer l’interrupteur en mode “Stop” avant de tirer sur le starter.

Vérification de la boîte de vitesse

Si, après cette démarche et après un réglage du carburateur, la chaîne de votre appareil tourne quand même au ralenti, c’est que la boîte de vitesse nécessite un entretien. En réalité, lorsque de vieux ressorts commencent à s’étirer, ils sont capables d’entraîner un embrayage de la boîte, même à un régime moteur très faible. Les tensions des vieux ressorts ne sont plus assez dominantes pour résister à la force centrifuge.

Par précaution, il est nécessaire de changer les ressorts. À cette même occasion, n’oubliez pas de nettoyer les différentes pièces qui composent la boîte de vitesse et de graisser les chaînes. Si vous constatez l’usure des pignons, le plus idéal serait de remplacer l’ensemble de la boîte de vitesse, car tous les constituants risquent d’être exposés à une usure prématurée.


Retrouvez nos autres conseils pour votre jardin

Retour au site